LES ORIGINES DU GHETTO



Représentation du ghetto de Venise (Source: Vivre Venise)

Le terme ghetto, qui signifie fonderie en italien, est issu de l’histoire juive où il désignait à l’origine le quartier mis en place par les autorités de Venise au XVIe siècle afin de cantonner l’immigration juive,  jugée menaçante, à certains quartiers de la ville.

L’utilisation du terme s’est répandue et « ghetto » a fini par désigner, en Europe, l’ensemble des quartiers urbains où vivaient les communautés juives.

Le ghetto aux Etats-Unis

A la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle les États-Unis connaissent une vague d’immigration sans précédent dans leur histoire. L’année 1917 est le point culminant de cette période de forte migration avec pas moins d’un million d’entrées sur le territoire américain.

Arrivée de migrants à Ellis Island

Les immigrants sont principalement originaires d’Europe, les États-Unis s’étant dotés de lois interdisant l’entrée des personnes originaires d’Asie (Chine, Japon) sur leur territoire.  Les plus gros pourvoyeurs de populations migrantes d’Europe sont, dans un premier temps,  les pays du nord (Allemagne, Irlande, etc) et, surtout à partir des années 1900, les pays du sud et de l’est ( Italie, Grèce, Pologne,etc) de l’Europe. Les principales raisons de l’immigration sont la misère qui touche les pays européens, notamment dans les milieux ruraux, et la situation politique tendue et instable qui prévalant dans certains de ces pays. Parmi ces populations originaires d’Europe on retrouve des communautés juives principalement originaires d’Allemagne et des pays de l’est comme la Pologne et la Russie. Ces populations immigrent aux États-Unis afin de fuir les violences (pogroms) dont elles sont régulièrement victimes à l’époque.

Les populations fraichement immigrées s’installent d’abord dans les villes où elles arrivent, c’est le cas de New York l’un des principaux ports d’arrivée aux États-Unis via l’île spécialement dédiée à l’accueil des immigrants, Ellis Island. Celles-ci se regroupent par origines dans certains quartiers qui finissent par devenir de véritables quartiers distinctifs. C’est le cas de Little Italy sur l’île de Manhattan, un quartier qui regroupait une très forte communauté italienne.

Les quartiers de New York où résident alors les Juifs, comme Brooklyn, prennent à leur tour le nom de ghetto.

© droits déposés. Les articles présents sur ce blog sont la propriété intellectuelle de leur auteur. En cas de citations, mentionner l’url du lien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s